L’Atelier

C. Olivier Bonvin, Artiste-peintre

LE DON

EDGAR DEGAS:
«Comme c'est beau les dispositions naturelles et la facilité, et comme il faut encore autre chose! » Correspondance.
SIR JOSUÉ REYNOLDS:
« Il ne faut donc rien négliger pour détruire l'opinion, aussi générale qu'elle est erronée, que les règles de l'art sont des entraves du génie. La facilité de dessiner, comme celle de jouer d'un instrument de musique, ne peut s'acquérir que par une grande pratique. »

Ils ont bien raison et l'expérience le prouve. Mais ne nous décourageons pas avant même d'avoir commencé !

Une prédisposition naturelle au dessin est un atout certain. Mais ce n'est pas suffisant, loin s'en faut.
Nous avons vu des élèves peu disposés au dessin ou qui n'avaient jamais dessiné, dépasser largement d'autres élèves bien plus doués dès le départ. Alors nous mettrons le don de côté, biffant d'un trait de crayon l'idée répandue que sans le don on a aucune chance. C'est faux. Le don peut être un avantage et deviens un inconvénient lorsqu'il empêche les progrès.

Au lieu de parler de don, parlons de passion, parlons de cette maîtresse qu’est la peinture, elle qui demande parfois la consécration de toute la vie d’un peintre vouée à son service. A moins que ce ne soit le peintre qui la désire si ardemment qu’il ne peut faire autrement que de peindre et peindre encore?
Nous ne sommes pas dans un domaine pour lequel la rentabilité oblige à trouver des moyens rapides et aisés. S'il est nécessaire d'utiliser une technique lente ou difficile pour obtenir l'effet voulu, et bien, il faudra le faire de cette manière là. La recherche d'un moyen facile et rapide est du domaine de l'industriel, pas du peintre. Demandez à une danseuse étoile ce qu'elle a fait pour être sur le devant de la scène ...
La qualité première est d'aimer l'art pictural et le pratiquer avec passion. Même si on est "nul".

Nu dessin, Olivier Bonvin
C. Olivier Bonvin, Dessin au crayon, Hermaphrodite, le Louvre, Paris, 1991

 

Art et Covid

Art et Covid

Claude Monet, Les Nymphéas
Claude Monet, Les Nymphéas

Depuis l'époque où les impressionnistes ont mis le doigt sur une vérité fondamentale de l'univers, réduisant l'apparente immobilité de la matière en une suite de petites touches virevoltantes dans l'espace, les artistes ont toujours eu ce sixième sens devançant la science.